L'Ultra-Trail du Mont-Blanc : ma victoire sur la lombalgie

9782849932940 2

Bouton commander

28 août 2015. Chamonix. Je m’apprête à prendre le départ de l’UTMB®, une des plus grandes courses d’ultra endurance au monde.
Mars 2003. Centre Aquitain du Dos en banlieue bordelaise. Je reprends doucement conscience après une deuxième intervention pour hernie discale en quatre ans. J’ai 33 ans et mon avenir sportif est des plus sombres.
Douze ans séparent ces deux dates. Douze ans de vie menés vers le projet insensé et impensable de participer à une course de 170 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé. Une réadaptation et un entraînement portés par une volonté farouche de dépasser le cadre de la lombalgie chronique ou mal du siècle et de pouvoir à nouveau pratiquer une activité sportive.
Ce livre est le récit de cette tranche de vie jalonnée d’espoirs, de doutes, de réussites, d’échecs, de partages, de rencontres et porté par un désir de vivre et de s’accomplir, source de toute motivation. C’est à vous. Bon voyage.
Préfaces de Catherine Poletti (directrice de l’UTMB®), Jean-Charles Rollier (chirurgien orthopédiste et président de la commission médicale de l’UTMB®) et Pierre Bernard (chirurgien de la colonne vertébrale à Bordeaux).


158 pages / livre papier 15 € / livre numérique 6,99 €
ISBN 9782849932940
Lire un extrait :
L ultra trail du mont blancl-ultra-trail-du-mont-blanc-1.pdf

Entretien avec l'auteur

Avec vos lourds antécédents de lombalgie et de chirurgie lombaire, qu'est-ce qui vous a motivé pour relever ce défi insensé de vous aligner au départ de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc ?

Effectivement, cela paraît incompatible de nos jours de courir 170 km autour du Mont-Blanc avec 10000 mètres de dénivelé, cinq ans après deux chirurgies du dos pour hernie discale. Mais c'est justement l'intérêt de ce livre de montrer que rien n'est impossible si l'on s'en donne les moyens et si l'on croit en son projet. J'ai toujours fait du sport et il me paraissait impossible de tout arrêter à 33 ans à cause de deux hernies discales, certes chirurgicales mais sans complications graves. J'ai dû réussir à convaincre mes proches et mon chirurgien que l'affaire était possible, mais cela n'a pas été simple.

Cela n'a quand même pas dû être facile tous les jours...

Non bien sûr. Il y a eu des doutes, la peur de récidiver ; des douleurs résiduelles et l'énormité de la distance à appréhender. Mais cela s'est fait progressivement, en allongeant les distances au fur et à mesure des années et de l'amélioration de mon état clinique.

Et vos douleurs justement, elles ont disparu ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, oui. Pas du jour au lendemain, bien sûr. Mais à force de gainage, d'étirement, de renforcement musculaire et d'équilibre postural, le tout lié à la pratique quasi quotidienne de la course à pied, elles se sont estompées et je ne souffre plus du tout actuellement.

Cette course de l'UTMB a donc été un excellent remède à vos maux !

Effectivement, la réalisation et le succès de ce projet ont été les moteurs de ma résilience et de l'amélioration de mon état lombaire. J'aurais pu aussi appeler le livre "Les chemins de la résilience".

Et la course en elle-même, vous nous en dites quelques mots ?

Très dure bien sûr, puisque j'ai mis plus de 44 heures à la terminer. Mais un enchantement pour l'ambiance, les paysages, l'introspection personnelle et le goût de l'effort. Chaque matin depuis l'arrivée, en me réveillant, je me dis que j'ai bouclé l'UTMB et cela me procure un bien être sans cesse renouvelé.

Vous avez l'air effectivement plutôt heureux. Avez-vous pu partager cette expérience comme vous le souhaitiez ?

Très au-delà de mes espérances grâce au succès du livre. J'ai reçu de très nombreux témoignages de personnes ayant pu reprendre une activité sportive après la lecture de mon témoignage et cela continue encore. C'est un plaisir immense de voir que mon expérience a pu se diffuser de la sorte et aider autant de gens dans la difficulté. J'en suis très heureux et cela me conforte dans l'idée que tout est envisageable, y compris l'impossible.

Img 6334